60 000 Rebonds, association crée en 2014, a pour vocation d’aider des dirigeants d’entreprise qui ont connu un dépôt de bilan à se reconstruire sur le plan personnel pour les aider à rebondir vers un nouveau projet professionnel.

 

Reconnue d’utilité publique depuis juin 2016 elle tenait son assemblée générale ce 21 juin 2021 dans les locaux de Harmonie Mutuelle, avec l’intervention à distance, covid oblige, de quelques représentants des délégations régionales ainsi que du président, Guillaume Mulliez.
L’activité de l’association nécessite l’implication et l’engagement d’un réseau d’acteurs présents sur l’ensemble du territoire national.

Guillaume Mulliez, a rappelé l’importance des réunions de groupe, qui impulsent une dynamique collective, et pour lesquels la participation des dirigeants est essentielle.

 

Le témoignage d’un représentant d’une association départementale de l’ouest a été particulièrement marquant, et prouve s’il en était encore besoin l’importance d’être à l’écoute des dirigeants, plus souvent isolés qu’on ne le croit. Un dirigeant rencontré à la fin du mois d’août 2020 devait rejoindre l’association. Tout était très bien engagé pour l’aider à rebondir. Il s’est malheureusement  suicidé juste avant d’arriver dans l’association. Il avait pris le soin de laisser des consignes à l’un de ses meilleurs amis pour qu’il informe l’association de sa décision.

 

Ça a été un choc énorme pour les responsables de l’association qui ont été pour la première fois confrontés à un tel drame et ont été choqués. Leurs premières attentions ont été vers sa famille et vers les autres membres de l’association, dont nous tairons l’origine par respect pour la famille.

 

Une personne qui veut cacher ses intentions d’attenter à sa vie sait très bien le faire, un constat qui est partagé par les psychologues et les thérapeutes qui travaillent sur le sujet dramatique du suicide. L’association a mis en place un protocole d’urgence, des référents ont été nommés dans chaque antenne, une formation des bénévoles va être proposée. Rappelons ici qu’en Ille et Vilaine l’association Rebond 35 intervient justement en prévention des risques psychosociaux auxquels peuvent être confrontés les dirigeants d’entreprises.

 

Le livre “Entre le trait et la plume“, ouvrage collectif produit sous la direction de Clément Lesort, a été présenté. Avec une préface de Philippe Pozzo Di Borgo, “Entre le trait et la plume” rassemble les témoignages de chefs d’entreprises et d’artistes de la région des Pays de la Loire, dont la vie a été largement impactée par la crise sanitaire. Porteur d’espoirs, riche d’une belle humanité, chacun des texte offre à voir sur la réalité de ces hommes et de ces femmes qui participent à la vie des territoires.

 

Quand je dépose mon bilan, je ne suis plus rien, je ne peux même pas toucher le chômage
Mathia, un ancien patron qui a rebondit, a témoigné de quelques unes des difficultés auxquelles peuvent être confrontés les dirigeants. Une personne présente dans la salle d’ajouter “Si j’avais été dans cette situation je ne suis pas certain que j’aurais eu le même courage“. D’où l’importance capitale de changer le regard sur l’échec, un sujet auquel est très attaché Geoffroy Rou de Bezieux, l’actuel président du Medef.

 

Un observatoire mis en place par l’association montre que beaucoup d’ entrepreneurs retournent dans l’entrepreneuriat après un échec, en passant parfois par le salariat, souvent pour une courte période.
Amplifier le travail de l’association pour mieux la faire connaître.
Vanessa Charbonneau, responsable Grand Ouest de 60 000 Rebonds, qui a effectué un riche parcours dans le conseil aux collectivités et aux élus et exercé un mandat d’élu local, a présenté ses objectifs, qui consistent entre autres choses à amplifier le travail de l’association pour mieux la faire connaître, et ainsi aider à éviter que des entrepreneurs se retrouvent seuls face à leurs difficultés et les aider à rebondir.

 

60 000 Rebonds fonctionne avec 80% de financements privés, les banques s’impliquent à ses côtés. Le bénévolat de l’ensemble des personnes qui se mobilisent au sein de l’association est valorisé à 779 000 €, ce qui témoigne d’un fort dynamisme.
Pour vous souvenir de ce dont vous êtes capable rejoignez nous.
Didier Anderouard, membre de 60 000 Rebonds et CEO de l’entreprise Beeskills, semble avoir trouvé la formule idéale pour qualifier l’association : “Pour vous souvenir de ce dont vous êtes capable rejoignez-nous.”.