La sape du nucléaire par les militants a offert du terrain au chef du Kremlin

Date

La sape du nucléaire par les militants a offert du terrain au chef du Kremlin

Il y aura bientôt deux ans Poutine se gaussait lors d’un conseil des ministres des atermoiements de l’Europe autour du nucléaire. Nous étions déjà nombreux à alerter sur les dangers du populisme des militants écologistes, auxquels A. Merkel et F. Hollande laissaient trop de place en échange de leurs voix.

L’ignorance et l’incompétence des écolos en Europe a largement contribué à la casse du nucléaire, domaine sur lequel la France disposait d’une expertise et d’un savoir-faire mondialement reconnus. Cette casse est une étape indispensable pour donner toute sa place aux EnR, qui ont par ailleurs besoin du gaz pour compenser leur intermittence, ce dont ne parlent jamais les écolos. Le facteur de charge des éoliennes par exemple a été en moyenne sur l’année 2020 de 26,35%, et de 22,6% en 2021 (source RTE). (le facteur de charge du nucléaire se calcule différemment puisque l’intermittence n’existe pas, on parle de disponibilité des centrales ou des réacteurs).

Nous laissons beaucoup trop de place depuis des années aux militants de tout poil. Jusqu’ici cela nous a fragilisé nationalement et internationalement, et il est à craindre que demain les conséquences ne soient encore plus lourdes. Nous allons devoir changer de paradigme, informer et former les européens, remettre la science à sa juste place, être plus exigeants dans les apprentissages, cesser de donner autant de places aux militants, relever le niveau de formation des élus et des journalistes… Un chantier majeur, seul à même de redonner du sens commun. À défaut, il ne fait aucun doute que nous allons face à de très considérables difficultés.

Plus
d'articles