Mon parcours

Sébastien Tertrais

Passionné d’art et de littérature j’ai commencé ma carrière dans le secteur socio-culturel et l’on m’a confié à 21 ans la direction d’un centre social départemental auprès des gens du voyage en Mayenne, en 1995.

En 2002 j’ai pris la direction du Service Habitat de l’association Ulysse 35, en Ille et Vilaine, en charge de ce même dossier. J’étais convaincu qu’une action sociale de qualité ne pouvait s’effectuer qu’à l’appui d’une gestion rigoureuse de ces équipements.

J’ai participé à l’élaboration de la Loi du 5 juillet 2000 et de ses décrets d’application et suis intervenu sur ce dossier sensible sur toute la France auprès de nombreuses collectivités, administrations ou professionnels ainsi qu’auprès de la CNAF, du ministère de l’intérieur ou du logement en qualité d’expert.

Passionné d’informatique et d’électronique depuis mon plus jeune âge, et soucieux des questions environnementales depuis mon adolescence, j’ai, en 1998, en parallèle de mes activités de travailleur social, créé la plateforme covoiturer.com avec un ami développeur qui revenait de Hollande. Nous avons aussi développé une plateforme de gestion des assistantes maternelles, je venais d’être papa. Mais nous étions bien trop en avance, il n’y avait que peu de français à disposer d’un accès internet, ces projets se sont arrêtés faute de clients.

J’ai quitté le secteur socio-culturel et créé ma première entreprise en 2006, à 32 ans. J’ai conduit de nombreuses études en France sur des sujets variés (dossiers gens du voyage, SDF, milieu hospitalier, police, éolien), ce qui m’a permis de financer le développement, en 2009, de l’application Hermès qui est devenue pendant quelques temps leader sur le marché de la gestion informatisée des aires d’accueil des gens du voyage. Connectée en temps réel dès 2013 à plus de 4 000 compteurs d’eau et d’électricité répartis sur toute la France, l’application permettait d’automatiser la facturation des consommations ainsi que l’ouverture et la fermeture des compteurs. Il s’agit encore aujourd’hui de la seule application capable de communiquer avec tous les automates industriels du marché.

Après avoir constaté que les utilisateurs diminuaient leurs consommations d’énergie grâce à l’information de leurs consommations accessible en temps réel j’ai orienté l’activité vers la transition énergétique en 2013. Nos études mettaient en évidence que la sobriété était un des principaux leviers de la transition énergétique. En 2015, après d’importantes difficultés économiques (qu’il était difficile de convaincre alors du besoin de sobriété énergétique, et bon sang que l’administration paye lentement ses factures !), j’ai cédé mon entreprise à la société Seifel en 2015, qui s’est alors dotée d’une compétence numérique.

De graves manquements de la banque de mon entreprise ont conduit à sept années de procédure judiciaire qui ont bien failli me détruire. Ces déboires derrière moi depuis 2021 j’ai écrit cet article pour parler plus précisément de ce que j’ai traversé.

Je suis depuis 2016 consultant et auteur. Je traite des sujets liés à la transition énergétique, au numérique, à la cybersécurité, la souveraineté numérique, j’aborde aussi la géostratégie, la prospective sociétale, je suis passionné de science, de bien-manger, amateur de culture, d’art, de cinéma, d’artisanat, intéressé par l’entrepreuneuriat et la politique.

Vous n’avez pas votre comptant et vous aimeriez en savoir plus ? Quand je n’étais pas certain de survivre aux énormes difficultés que j’ai traversé j’ai publié Tsundoku afin que mes enfants puissent avoir accès à un bout de leur histoire.

Quelques Références

Liste non exhaustive

Ont été conduites pour ces comptes des missions d’audit, de conseil, de formation, de management, de réorganisation ainsi que des actions de communication. Liste non exhaustive

Contact

8 + 14 =